Être un conducteur résilié ou avec des antécédents d’usage stupéfiant au volant ou même en deux roues, veux dire que non seulement, vous aurez des difficultés à trouver une assurance après votre résiliation.

Mais si en plus de votre infraction de conduite sous effet de drogue ou cannabis, vous avez eu un sinistre ou un accident, les conséquences seront plus graves.

La conduite d’une voiture ou n’importe quelle véhicule à roues avec usage stupéfiant est interdite, les conséquences sont les même qu’une conduite sous alcoolémie.

Appart si vous avez un bon avocat, votre retrait de permis compliquera encore plus votre situation, une majoration de prime d’assurance qui peut atteindre les 600% dans ce cas !

S’assurer après un retrait de permis pour stupéfiant

Dans le cas d’un usage de stupéfiant au volant, le conducteur peut subir un retrait de permis, que ça soit une suspension provisoire ou une annulation de permis.

Cette sanction est enregistrée sur vos antécédents pendant au moins deux ans, cela impact votre CRM et votre prime d’assurance au moins 250%.

Pour s’assurer après une suspension ou annulation de permis pour cannabis, ou tout autre usage de stupéfiant, il est fort conseil de revenir vers un assureur spécialisé en Assurance Risque aggravé.

Que ça soit pour un automobiliste ou un conducteur de moto, les antécédents peuvent êtres prisent en compte, quel que soit le véhicule à moteur !

Chez quelques assureurs, d’autres structure leurs gestions selon le produits à savoir : Votre malus auto n’impact pas votre CRM Moto, une loi réciproque qui vous offre plus de liberté !

Exemple : Vous avez du malus auto et vous souhaitez assurer votre moto, un assureur spécialisé vous proposera un contrat en Moto malgré vos antécédents.

Comment choisir une assurance auto après résiliation pour cannabis ?

Content Protection by DMCA.com